CAP COM’
CAP COM’
Bien communiquer pour réduire la mal-inscription sur les listes électorales

Dix millions de citoyens sont mal-inscrits sur les listes électorales, soit 25% des électeurs potentiels. Autant de personnes qui ne peuvent pas voter bien qu’elles ne soient pas éloignées du processus électoral. À l’approche des élections présidentielle et législatives de 2017, l’enjeu démocratique est considérable.

Pour que les communes assurent l’information sur la bonne inscription sur les listes électorales, le réseau Cap’Com et l’Association des Maires de France souhaitaient mobiliser les élus et les communicants publics sur les conséquences de la mal-inscription.

Avec le concours de l’Institut d’études politiques de Saint-Germain-en-Laye, dirigé par Céline Braconnier, ils aident les acteurs de terrain à mieux comprendre le phénomène et mettent à disposition différents outils pour y répondre.

Pour cette campagne, j’ai réalisé la conception-rédaction pour :

– le clip  » Lutter contre la mal-inscription »
Lancé en juin 2016 à l’occasion du Congrès des Maires, il explique aux élus et aux acteurs publics la problématique de la mal-inscription. Il les incite à conduire des actions de communication plus efficaces.
– le kit de communication
Il comprend des recommandations et des propositions pour assurer une bonne communication en direction du public mal inscrit sur les listes électorales. Il propose des exemples de visuels, une bibliothèque d’illustrations et des accroches complémentaires utilisables par les communes, exemple d’un article de presse…
– 4 affiches téléchargeables
Mises à la disposition des communes, ces quatre affiches sont utilisables, personnalisables et adaptables librement.